mardi 1 décembre 2009

Fate stay night


Et c'est repartit pour un manga à licence... Fate Stay Night n'est malheureusement que le dernier sorti d'une longue série d'adaptation ratées qui aurait mieux fait de se cantonner à son format original, car il n'est pas à la portée du premier auteur venu de retranscrire sur papier toute oeuvre originaire d'une série animée ou d'un jeu vidéo. Mais quand on a besoin d'argent, on fait parfois un effort sans passion, et ça se sent. 

L’histoire :

Notre monde n'est pas aussi simple qu'il semble être, ni aussi stable, car une guerre qui dure depuis des éons déchire un panel de sept élus, sept magiciens, qui se voient assigner un héros mythique en guise de protecteur afin d'être le seul et unique vainqueur de la guerre du Saint Graal, qui verra se réaliser son souhait le plus cher. Emiya, un jeune étudiant, possédant des pouvoirs magiques très basiques transmis par son oncle, va faire partit malgré lui des sept élus, qui devront s'entre-tuer pour la récompense ultime. Mais un étrange arbitre veille à ce que les combats se déroulent d'une manière bien particulière... 

En Gros : 

Oh, la belle daube que voilà ! Fate Stay Night est mauvais au possible. Le dessin est bancal, vite fait, sans aucun intérêt ni passion, et n'éveille que l'ennui chez son lecteur. L'histoire quand à elle, sent vraiment le RPG console retranscrit tellement fidèlement qu'on a à certains moments l'impression de lire un tutorial de jeu plutôt qu'un manga. Ce titre est à mon sens un cas d'école de tout ce qu'il ne faut pas faire quand on veut réussir une adaptation, donc un incontournable pou ceux qui ne veulent pas répéter ces erreurs en tant qu'auteurs.

Commis avec brio, Fate Stay Night est l'exemple même du manga qui a été signé sur son nom plutôt que sa qualité réelle, et ne mérite pas de figurer dans votre bibliothèque. Un titre qui s'oublie vite ! 

Note : 1,5 / 5 
Editeur : Pika 
ISBN : 9782811 601379 
Prix : 6,95 €

2 commentaires:

  1. Entre ça et Guin mon coeur balance... :))

    RépondreSupprimer
  2. Ben si tu aimes la souffrance intellectuelle, tu peux prendre les deux ^^

    RépondreSupprimer